-->

ARTCANCRE:Le cinoche des cancres

JUKEBOX 1 CHOISISSEZ VOTRE TITRE ET CLIQUEZ SUR LECTURE JUKEBOX 2  SELECTIONNEZ UN TITRE ET CLIQUEZ SUR LECTURE

lundi 8 octobre 2007

ROB ZOMBIE HALLOWEEN

hal_poster

Réalisé par Rob Zombie en 2007

>

Avec Malcolm McDowell, Brad Douriff, Bill Moseley, Sid Haog, Sheri Moon Zombie, William Forsythe, Daeg Faerch, Danny Trejo, Leslie Easterbrook, Lew Temple, Ken Foree, Dee Wallace, Sybil Danning...

INTERDIT AUX MOINS DE 16 ANS

TRAILER

Apres Dawn of the dead et Massacre a la tronconneuse ( et pleins d'autres soit dit en passant) il etait impensable de la part des studios ricains de ne pas passer a la moulinette du remake le classique de john Carpenter, et si bien sur par bien des aspects les films de snyder et Nispel apparaissent comme des réussites relatives (tous deux de tres grandes series B mais qui echouent lamentablement a egaler leurs illustres modeles) Cet halloween nouvelle cuvee avait quelaue chose en plus, un petit truc excitant qui vous chope et vous redonne confiacne dans cette mode agacante qui consiste a refaire tout ce qui bouge... ce petit truc en question c'est ROB ZOMBIE.
En effet, ceux qui s'etaient déja ramasse une grosse claque sur les deux premiers films du bonhomme ne peuvent que ressentir un frisson d'euphorie a l'idee qu'un cineaste doué, iconoclaste et subversif s'emploie a donner tout son sens a la notion de remake...
Helas, mille Fois helas, si l'honnetetée de Rob Zombie n'est pas a remettre en cause, force est de constater que le film échoue lamentablement a tous les niveaux et finit par provoquer un ennui veritablement douloureux....

daegfaerch

Divise en deux parties tres distinctes , le film de sieur Zombie se distingue malheureusement par son incoherence, la premiere partie se consacre a la genese de Michael Myers, son enfance, sa plongee dans la folie... a ce titre la premiere partie du film est absolument brillante, Zombie prend le risque de faire SON film et y injecte sa personnalitee au risque de perdre les fans de l'original en route, une demarche risquée et couillu, zombie prenant le contrepied total de John Carpenter en proposant une demystification TOTALE du personnage de Michael Myers, qu'il montre comme un gamin perturbé tromatisé par un beau pere alcolo et des camarades de classe sadiques.
Prenant une heure la ou Carpenter prenait 5 minutes Rob Zombie provoque une fascination indeniable et etonne par sa capacitee a s'approprier un univers détruit par plus de 9 suites toutes aussi nazes les unes que les autres, ROB ZOMBIE HALLOWEEN devient souus vos yeux une extension de l'univers tout a fait personnel du rockeur fou, un pur ride au pays des psychos dans la lignée de The Devil's rejects, décrivant avec une violence veritablement insoutenable et une subversion rare (faut voir michael myers gamin tuer froidement un de ses camarades de classe avec un bout de bois... la vache) la plongee aux enfers d'un gamin plus victime que bourreau...
Zombie Reussit a provoque l'empathie pour un personnage qui durant plus de trente ans a nourri l'imaginaire collectif par sa froideur et son inhumanitée... veritablement géniale, cette premiere partie reussit meme a faire oublier toute notion de remake, a ce stade nous sommes dans un univers totalement nouveau, certes d'inspiration Carpenterienne (et Rob Zombie ne cesse de lui rendre hommage) mais definitivement personnel et touchant (OUI OUI TOUCHANT)
Actuers au diapason (Mc Dowell est enorme et on se plait a voir et revoir tous les acteurs du casting de the devil's rejects faire une apparition) compréhension evidente de la mythologie d'halloween et mise en scene inventive font de cette premiere partie une promesse chef d'oeuvresque... helas la chute n'en sera que plus dur...

halloween1032407 photo_01

En effet, de maniere extremement soudaine Rob Zombie decide de lacher la bride et delivre une seconde partie aussi plate que convenue, qui ferait presque honte a Halloween 20 ans apres ou halloween resurrection...
Decrivant le calvaire de Laurie Strode (soeur de michael myers interpretée par Jamie lee curtis dans l'original et par une agacante petite petasse dans celui la) poursuivie par son grand frere cette deuxieme partie provoque l'ennui le plus total, Zombie cesse de suivre michael et opere un revirement qui plonge le film dans les abysses des regles les plus basiques du slasher bourrin, ados enervants, scenes de baisouilles a deux balles, tueur indestructibles....
Le grand rob s'emploie a ruiner LAMENTABLEMENT ce qu'il prend une heure a poser dans sa premiere partie, soudainement michael myers redevient ce tueur impersonnel et indestructible qui se cache dans l'ombre... pire encore, tonton Rob echoue a recréer toute forme de suspense et expedie tout cela en deux temps trois mouvement, ignorant totalement les regles du film qu'il decalque... comment ressentir une quelquonque peur pour des personnages que l'on ne connait pas? ou pire que l'on déteste... du coup le film n'est ni un film de rob zombie , ni un bon remake, ni meme une petite serie b jouissive, finalement la pelloche de Rob Zombie ne ressemble a rien, trop pretentieux ou pas assez jusqu'au boutiste? tout cela pose pas mal de question.. poix du studio ou panique de la part de rob zombie? toujours est il qu'Halloween apparait etre un film d'une incoherence surprenante qui sombre dans le ridicule le plus totale et risque de mechament vous faire bailler...

D u coup on se rematera avec plaisir House of 1000 corpses ou The Devil's rejects et on oubliera tres vite le dernier opus de Rob Zombie en esperant que tout cela n'est qu'un incident de parcours dans la carriere d'un cineaste qui jusqu'ici fit preuve d'un immense talent , un film indecis qui s'autodetruit au fur et a mesure de sa progression, triste...

-kitano jackson--

watermark

Posté par cinecancre à 13:05 - HORREUR - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Je revenait entendre la toune de Dirty Dancing, méchant contraste, ah ah. Vu que des extraît de ce film, mais l'idée que le méchant soit tout simplement victime d'une enfance malheureuse, au départ, ca me décoit, c'est l'explication fourre tout...

    Posté par Blanc Citron, lundi 8 octobre 2007 à 17:02
  • ...

    je suis deg, moi qui en attendais tant. vu qu'on a un peu près les meme gout j'hésite de le voir. en tout cas elle déchire ta banniere!

    Posté par Captainspaulding, mardi 9 octobre 2007 à 00:48
  • ah, bah...

    ben dis-donc, la déception est à la mesure de l'attente en effet, je dois dire que l'excitation montait en moi crescendo, et puis j'aime tellement devil's rejects et Halloween que je me figurais un mélange détonnant des deux univers...

    bon et ben on va voir ça quand même hein !

    Posté par p_ko, mercredi 10 octobre 2007 à 06:40
  • ah ouais au fait...

    ... c'est vrai qu'elle déchire ta bannière il a raison captainspaulding ! hot fuzz, capital sympathie maximum pour ces deux gars... bravo !

    Posté par p_ko, mercredi 10 octobre 2007 à 06:42

Poster un commentaire venus de l'enfer