-->

ARTCANCRE:Le cinoche des cancres

JUKEBOX 1 CHOISISSEZ VOTRE TITRE ET CLIQUEZ SUR LECTURE JUKEBOX 2  SELECTIONNEZ UN TITRE ET CLIQUEZ SUR LECTURE

jeudi 31 janvier 2008

THE ILLUSIONIST

poster1

Realise Par Neil burger en 2006

Avec Edward Norton, Paul Giamatti, Rufus Sewell, Jessica Biel

Vienne, dans les années 1900. Surgit un jour le charismatique et mystérieux illusionniste Eisenheim, qui ne tarda pas à devenir l'homme le plus célèbre de la ville, l'incarnation vivante d'une magie à laquelle personne n'osait plus croire...
Mais la gloire d'Eisenheim est intolérable au Prince héritier Leopold, dont la popularité décroît à mesure que grandit celle de ce showman consommé. Rationaliste convaincu, avide de pouvoir, le Prince a une raison supplémentaire de jalouser Eisenheim : ce dernier fut le grand amour de jeunesse de sa fiancée, la belle Sophie von Teschen, qui nourrit encore pour lui de très tendres sentiments.
Décidé à écarter ce rival, Leopold charge son homme de confiance, l'inspecteur Uhl, d'enquêter sur l'illusionniste et de dévoiler ses impostures. Une partie serrée s'engage entre les deux hommes...

Bombarde de nominations en tout genre, Encensé par la presse, et dote d'un casting qui degage quand meme pas mal (Edward Norton, Paul Giamatti et Rufus sewell QUAND MEME) the illusionist avait, sur le papier, tout du petit thriller qui fait plaisir...
Helas le papier des fois il raconte quand meme pas mal de conneries, car sur pellicule the illusionist risque fort de se retrouver en tete de liste pour les favoris a l'artcancre d'or du plus bel enculage de mouche cinematographique depuis bel lurette.... attention, nanar en vue.

Prototype du film d'auteur "fantastique" qui s'astique le manche pour du vent, le film de de neil Burger (bah en meme temps je suis quand meme con moi hein, avec un nom comme ca faut pas vraiment s'etonner que le gars ne puisse pas nous torcher un plan correct) s'arme de pretentions qui n'ont d'égal que la connerie du propos.
Pillant allegrement dans tous les thrillers d'epoque de ses dix dernieres annees, the illusionist se paie en plus le luxe de cracher dans la soupe de maniere litteralement repugnante, irrespectueux envers son publique, regardant de haut le genre qu'il investit Papy Burger (c'est comme mamie nova mais avec des burgers) se plait en plus a prouver a chaque instant son mepris (ou ignorance) TOTAL des codes visuelles et narratifs des codes du genre qu'il investit.
Sur un scenario qui ne propose en tout et pour tout qu'un seul rebondissement final tout pourri que l'on a de toute maniere tous vu deux milliards de fois (et que l'on grille apres 5 minutes de films de toute facon) cette pelloche toute moisie risque de vous assomer a grands coups de scenes que Charles de Gaule aurait trouve ringardes qui n'ont pour but que de servir une enieme reflexion sur la portee de l'illusion cinematographique...
Ainsi, pas etouffé par son égo le pere burger (c'est comme le pere dodu mais avec des burgers) se qualifie lui meme au travers de son personnage de plus grand illusioniste du monde, nous resservant la soupe qu'on a tous mangé mille fois en bien meilleur, sous forme d'un parallele lourdingue entre les illusions d'Eisenheim et celle du realisateur.
"OOOOOUH ne croyez pas tout ce que vous voyez car de toute facon les films bin c'est un illusion et la magie ca existe pas d'abord bande de nazes!!" bah oui, sauf que Burger (c'est comme findus mais avec des burgers... bon ok j'arrete maintenant) oublie que son illusion a deux balles on l'a tous vu milles fois et qu'aussi pretentieux soit il il est quand meme plus proche de Gerard majax que de merlin l'enchanteur...

the_illusionist
"ouuuuuh je suis edward norton et je suis un magicien"

Du coup, en plus d'etre bete comme ses pieds, le film de Neil burger reussit le pari d'etre le plus moche qu'il m'ait été donné de voir depuis tres longtemps.
Filmé avec les pieds de ma grand mere (qui est morte depuis au moins quinze ans c'est dire l'etendu des degats) depuis les chiottes d'un super U, et soutenu par une photographie d'une laideur a faire pleurer Mireille Mathieu (et elle est quand meme super moche Mireille Mathieu) le metrage s'illustre par sa non ambition visuelle totale (bah en gros on fout des flashbacks sepia et pis un eclairage en clair obscure juste horrible et on tient un film d'auteur les gars) et sa pauvretee narrative incroyable (bah en gros on fout un rebondissement a la fin et on fait sa tres lentement et sans enjeux et on tient un film d'auteur les gars) et n'est en plus meme pas sauvé par des performances d'acteurs qui touchent au ridicule, Edward Norton en tete, qui ferme les les yeux et ouvre la main pour bien montrer qu'il est un magicien, et prend un air concerne quand on lui parle (parce que c'est un film serieux quand meme les gars) a Paul Giamatti qui joue la surprise final de facon plus grotesque tu meurs (surtout qu'il est sans doute le seul ce couillon a pas avoir deviné... ) en passant par Rufus Sewell qui trouve ici le role le plus pourri de sa triste carriere , tous semblent s'ennuyer ferme et finissent d'enterrer le film six pieds sous terres...

TheIllusionist
"ouuuuh encore plus fort... je suis un magicien et avec moi y a une fille avec une cape rouge"

Vous l'aurez compris si vous lisez ces lignes, the illusionist est un film qu'il vous faut eviter a tout prix, sous peine de passer le reste de votre vie dans un coma letargique cause par un ennui profond du a un trop plein de misere intellectuelle...
un foutage de gueule sans nom qui catapulte Neil Burger et sa troupe au rang de magiciens du dimanche... indignes du cirque Zavatta.

-kitano jackson-

Posté par cinecancre à 16:09 - NANARS - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Calling all insomiacs- appel a tous les insomniaques

    Having trouble sleeping? Taking sleeping pills to no avail? WAIT! We have a revolutionary device to cure all your insomnia needs...just watch the Illusionist. Guaranteed results or your money back (only with a valid receipt of purchase)

    Vous avez du mal a dormir? les somniferes ne vous font aucun effet? ATTENDEZ! nous avons une methode revolutionnaire pour soigner toutes vos insomnies... regardez the illusionist... resultats garanties, satisfait ou rembourse (seulement sur presentation de la note)

    Posté par Sarah, jeudi 31 janvier 2008 à 18:26
  • bwaaaahahahahahahahaha

    vous m'avez trop fait marrer les deux !!
    j'ai envie de me mater le film (en divx faut pas pousser, j'vais pas le louer après avoir lu ça) rien que pour me marrer, ou pour passer une bonne nuit comme en ce moment je dors difficilement...

    non sans rire, critique imparable, on perçoit bien l'horrible chiasse que tu as du te choper à la vue de ce film... qu'as-tu pensé de "the prestige" ??

    p_ko

    Posté par p_ko, jeudi 31 janvier 2008 à 21:55
  • he he he

    Content de t'avoir dissuade ou donner envie de le voir... Sarah ou moi meme ne sommes pas responsables des lesions irreversibles que peut causer le film.... cela dit on est content de t'avoir fait marrer, c'etait le but.

    Sinon bin the prestige moi personnellement je le trouve vraiment tres bon, on passe a cote du chef d'oeuvre, la faut aux tics de mise en scene de nolan qui monte son film en depit du bon sens ( le montage d pas chronologique c'est bien mais faut que ca serve le propos, ici ca le dessert plus qu'autre chose, d'autant plus quand on passe la moitie du film a t'expliquer que fondamentalement un tour de magie contient un debut (la promesse)un millieu (dont j'ai oublie l'appelation) et une fin (le prestige) et que sans cet ordre precis le tour ne marche pas...) du coup la mise en scene meme sii elle est tres belle et soignee (j'adore nolan de toute facon) dessert un tout petit peu (voir beaucoup) le propos...

    Cela dit j'ai beaucoup aimé et c'est un milliard de fois mieux que cet illusionist de bas etage...

    A bientot,

    Posté par kit, vendredi 1 février 2008 à 10:18
  • lobotomisée au rapport


    concernant "the illusionist": je ne me suis pas ennuyée.
    certes, rien de révolutionnaire , mais bon... j'ai passé un bon moment. J'attendais rien de plus .

    ( + le prestige : vraiment bien ! )

    Posté par boreale, mercredi 29 octobre 2008 à 01:12
  • Alors là je suis bien d'accord, c'est très fade et assez chiant.
    Dans le même genre il y beaucoup mieux, Le prestige de Nolan par exemple.

    Posté par Cyril, mardi 21 décembre 2010 à 09:54

Poster un commentaire venus de l'enfer